Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-09-24T11:47:11+02:00

Au diable la censure

Publié par Miss Paumée
Au diable la censure

Miss Paumée s'est mise en pause de parole ces derniers temps.

En fait c'est pire, je me suis auto-censurée : par peur de blesser, par peur de choquer, par habitude de m'oublier.

Et puis quelques paroles des uns et des autres me ramènent sur le bon chemin.

Ce blog est mon espace, celui où j'ai choisi et surtout celui où j'ai tout le loisir et le droit de m'exprimer.

Miss Paumée a dû avoir un petit trou noir, une amnésie de liberté.

Alors me voilà, libérée, délivrée.

Et aujourd'hui, Miss Paumée a envie de soulager son cœur, raconter l'histoire d'une Miss Ado.

La parole libérééééée...

La parole libérééééée...

Un jour j'ai eu une fille.

Un peu par hasard, un peu par surprise.

Oui, un jour il y a 14 ans, un jour d'hiver, j'ai découvert que j'étais enceinte.

Miss Paumée était une Miss tout feu tout flamme dans ses jeunes années.

Une miss Tête en l'air aussi parfois.

Et Miss tout feu tout flamme tete en l'air avait une relation plus que tumultueuse avec Monsieur EX, sur fond de "je t'aime, moi non plus - suis moi je te fuis, fuis moi je te suis - on s'attache et on s'empoisonne"

Bref, c'était pas l'histoire romanesque qui finit bien. Bien sûr, il y a eu de l'amour, mais pas que.

Et puis un jour, alors que nous étions dans une période, on se voit sans se voir, j'ai découvert qu'un petit être s'était accroché.

C'était une surprise, un cadeau inattendu, j'ai fait un choix.

Par le passé, un petit être ne s'était pas accroché, par le passé une surprise du même genre était déjà arrivée au mauvais moment et j'avais fait un autre choix.

Ces traces du passé m'avaient laissé des cicatrices, alors ce cadeau inattendu, j'ai choisi de le prendre tel qu'il arrivait, malgré toutes les incertitudes sur l'avenir.

Mais il a fallu se battre pour imposer ce choix :

- entendre un patron suggérer que je me tirais une balle dans le pieds

- annoncer la chose à Monsieur et Madame Bonne Fée (ouille ouille ouille)

- voir débarquer Monsieur Ex (le papa), en pleine nuit, au milieu de mes nausées, pour me cracher sa colère et sa haine et me dire que je méritais une balle entre les deux yeux.

Bref, la nouvelle fit grand bruit.

Mais j'ai fait un choix.
J'ai essayé de recoller les morceaux avec le papa, mais c'était peine perdue. J'en ai fait des bêtises par amour, par folie.

Puis j'ai pensé à la petite fille qui grandissait en moi. Je l'ai chérie tout de suite, je l'ai cajolée avant même qu'elle ne voie la lumière du jour.
Je lui ai enlevé son étiquette "surprise" et lui ai collé l'étiquette "désir" en la reconnaissant par anticipation. Ainsi Miss Baby (future Miss Ado) allait porter mon nom.

Monsieur Ex, lui, oscillait de toute façon entre "je vais la reconnaître" et puis le "non, je suis pas sûr, mais c'est pas parce que je n'en veux pas, c'est parce que je veux pas qu'elle ait le nom de mon père".
Bah de toute façon, ce problème, je l'avais déjà réglé (comme un prémice à l'avenir, oui, les mamans règlent beaucoup de choses pour leurs enfants)

Et puis ma princesse est arrivée.

Monsieur Ex était trop bouleversé pour venir à l'hôpital hein.

Là encore, Miss Paumée, ben elle avait pas trop le choix, elle a géré. Et c'est Madame Bonne Fée qui était là avec elle.

Lorsque Miss Baby est sortie en mode schtroumpfette, ça a été un moment merveilleux.
Trois générations de femmes d'une même famille réunies.

Oubliées les nausées (enfin je suis soft, parce que c'étaientt pas des nausées, mais pire et pendant plus de 4 mois), oubliées les chutes de tension, oubliées les contractions, la douleur. Elle était là et elle valait bien toutes les difficultés passées.

Ma poupette, je lui ai préparé un nid douillet, et je l'ai élevée seule.

Monsieur Ex a été présent tout de même grâce au droit de garde qui a été établi.

Une demande de garde alternée pour un bébé... qui a fini par un droit de garde classique.

Plus tard, Monsieur Ex et Miss Paumée ont remis un peu le couvert, jusqu'à ce que Miss Paumée en ait marre de n'être qu'une compagne de nuit si vous voyez ce que je veux dire. Alors Miss Paumée a dit stop.

Nouvelle procédure de Monsieur Ex... comme par hasard. Droit de garde élargi (à peu près un mercredi sur deux en plus).
Sauf que rapidement, Monsieur Ex n'a plus été disponible pour les mercredi. Quel intérêt alors?

Mais bon, pas grave, Miss Paumée a tenu le cap.

Consoler Miss pitchoune quand Monsieur ex avait un empêchement.

Récupérer Miss pitchoune un samedi matin parce que Monsieur Ex n'avait pas pris la peine de vérifier l'horaire de l'école (le pauvre, il est débordé)

Puis Miss Paumée a eu son travail qui a déménagé.

En toute logique, Miss Paumée a fait en sorte de suivre géographiquement ... bon pas le bout du monde hein, juste 25/30 km, histoire de pouvoir gérer les horaires de travail qui fait bouffer et les horaires de travail de maman (bah oui, parce que quand on est maman, on a deux tafs et quand on est maman célibataire, on a deux tafs aussi, mais avec encore moins de marge de manœuvre)

Alors j'ai eu droit à une décision de Monsieur Ex : ne pas récupérer Miss Pichoune pour le mois d'août (mois qui était celui de son droit de garde qui comme il l'a précisé alors est un droit et pas une obligation)
Miss Paumée a donc dû expliquer à Miss Pitchoune, consoler Miss Pitchoune, trouver un mode de garde en urgence pour Miss Pitchoune (alors là, vous pouvez imaginer Miss Paumée en mode warrior de la mort qui tue, téléphone à l'oreille, Miss Pitchoune dans les bras, et un entonnoir sur la tête parce que j'ai failli craquer mon slip là)

Et puis monsieur Ex a rappelé, le jour J, celui où j'allais déposer Pitchounette à la garderie. Et il est venu. Et j'ai dû préparer Pitchounette en urgence pour son départ d'un mois et m'aplatir et me confondre en excuses auprès de mes amis qui avait déclenché le plan ORSEC pour me trouver une place en garderie.... Grrrrrrrrrrrrrrr

Et puis Miss Pitchoune est devenue Miss Ado.

D'excellents résultats scolaires, des félicitations à chaque trimestre, une petite princesse devenue une belle jeune fille, intelligente, avec les prémices d'une certaine maturité, une éducation plutôt bonne et équilibrée d'après les retours des autres parents qui l'avaient parfois à la maison (soirées pyjamas entre copines obligent)

Malgré cela, il y a quatorze ans bientôt, j'ai eu une fille, mais aujourd'hui, ma fille est partie.

Elle a eu un papy qui plus d'une fois l'a gardée petite, l'a emmenée en balade avec les toutous, au parc, à la chasse aux jolies photos de fleur et de papillons. Miss Pitchoune, quand sa mère n'était pas là, elle faisait ce qu'elle voulait de son papy.

Elle est partie à la mer avec Monsieur et Madame Bonne Fée.

Elle a visité les châteaux de la Loire

Elle a visité les zoo, les aquariums, les voleries d'aigles, les châteaux d'Alsace.

Elle a eu le privilège d'aller au cinéma régulièrement, d'aller dans des parcs d'attraction.

Elle a eu le plaisir d'avoir toujours des chambres comme elle souhaitait, remplies de jeux, jouets, doudous ; des livres en veux tu en voila.

Un dressing bien garni, une boîte à bijoux qui déborde, une coiffeuse avec tout le nécessaire que les petites jeunes filles adorent. De la paillette, de la paillette, de la paillette.

Pour ça, Miss Paumée s'est transformée en Wonder maman, jonglant avec les lés de papier peint, les rouleaux de peinture, les visseuses-dévisseuses, jouant les Valérie Damidot à ses heures pour faire des surprises lors de retour de we chez papa.

Miss Paumée s'est transformée en Wonder maman pour organiser des anniversaires et des Noel magiques pas des anniversaires clé en main dans un cinéma ou un parc de jeux, non des anniversaires à thème :

- anniversaire de princesse

- anniversaire enquête de police

- anniversaire Hollywood

- anniversaire american dinner

Miss Paumée a mis son tablier de Miss maman gâteau pour régaler les papilles.

Bref, Miss Paumée a eu ses faiblesses, mais miss Paumée a tenu le cap, parce que voir dans les yeux de Miss Ado des petites étoiles, c'était tout ce qui comptait.

Mais Miss Ado a grandi, et Miss Ado est partie. Miss Paumée et Monsieur et Madame Bonne fée n'ont plus droit qu'à quelques miettes et les reproches pour leurs imperfections de parent.

Et même ces quelques miettes sont en train de se faire croquer par de vilains pigeons.

Miss Paumée est en colère et fort déçue.

La mère imparfaite que je suis est heureuse d'avoir pu partager des années de bonheur avec Miss Ado, mais fort triste de voir le mur que Miss Ado construit petit à petit entre nous.

A distance, elle oublie le respect de ses ainés, le respect des engagements, elle oublie le respect des règles aussi et de la politesse.
Je vois fleurir dans sa bouche des vilains mots, je découvre une heure de retenue et une exclusion de cours.
Je vois que pour les devoirs, monsieur Ex délègue... triste de ne même pas faire l'effort soi-même.

Bref, j'avais une fille, elle me manque et je m'inquiète pour elle.

Il me reste encore un peu de poussière de fée, alors cette fois-ci, je vais l'utiliser pour moi et puis je vais m'occuper de mettre de la magie dans mon univers.

Après tout, c'est à nous de créer notre propre bonheur. Il ne faut pas l'attendre de quelqu'un d'autre.

Bonheur en cours de maintenance

Bonheur en cours de maintenance

Voir les commentaires

commentaires

vivi 05/10/2016 21:31

C'est dur ce que tu vis là, mais il paraît que les enfants doivent s'éloigner de nous et tout remettre en cause pour mieux revenir... alors courage, la roue tourne, mais bientôt les paillettes vont revenir dans ta vie.
Gros bisous

Rebecca G. 26/09/2016 00:00

Ton article est très douloureux. Il me brise le cœur. Seulement, seulement... Miss ado est une Ado. Ce qui veut dire: tourner le dos aux acquis pour se les réapproprier par soi-même. Ce qui signifie que, bien que cela soit douloureux pour toi, cela est constructif pour elle. Avoir peur, c'est normal. Il y a de quoi, je te l'accorde. Quelle BONNE mère, de nos jours, ne tremble pas pour ses enfants??? Mais il y a une chose qui est certaine: c'est que tout l'Amour que tu lui as donné pendant toutes ces années est ancré à jamais dans son âme et son cœur. Elle fait mine de l'oublier aujourd'hui, mais je peux te garantir que ce n'est qu'une façade et que le jour J, lorsqu'elle se sera construite par ses propres expériences, elle reconnaîtra tout ce que tu as fait pour elle. Parce que ces graines que tu as semées donneront forcément des fruits. Et des fruits magnifiques!!! Le tout est de toujours garder la porte ouverte, pour quand elle reviendra. La colère est justifiée. Je l'ai vécu aussi à une certaine période. Cela parait si injuste et si cruel...! Aujourd'hui, je suis grand-mère, et tout cela n'est plus qu'un mauvais souvenir. Elle a grandi, elle est devenue femme et a compris. Nous sommes amies et complices.
Patience. Je comprends ta douleur et ta colère, mais surtout surtout, ne désespère pas. Car, je te l'assure, tout cela est un processus "normal" pour une ado mature et qui souffre aussi (crois-moi). Il faut qu'elle trouve sa voie.
Elle reviendra.

Rebecca G. 28/09/2016 23:07

<3 <3 <3 COURAGE!

Miss Paumée 26/09/2016 18:23

Quels mots justes et pleins de bon sens. Merci pour ces quelques lignes. Je sais que ce n'est qu'un passage de la vie, mais c'est pas le plus agréable. Vivement la suite hein! Bisous à toi et merci pour tes mots qui me touchent.

Nathalie 24/09/2016 19:40

Je t'aime !

Miss Paumée 26/09/2016 18:20

Moi aussi ma bichette. Fort fort fort. Merci.

Madame Bonne Fée 24/09/2016 18:10

Tu es maman pour la vie ma petite miss Paumée et ton petit oisillon ne peut pas oublier les bons moments vécus ensemble. Il est une part de toi-même et ce que vous avez vécu jusqu'à présent ne tombera pas dans l'oubli, j'en suis persuadée. Ce petit oisillon a besoin de liberté mais il doit pouvoir compter sur toi pour l'épauler quand il en aura besoin. Je suis également persuadée que tu sauras lui apporter ce soutien même si aujourd'hui ta peine est grande devant son insouciance. Et n'oublie pas que maman parfaite cela n'existe pas, on fait ce que l'on peut..... Tendres baisers d'une maman IMPARFAITE mais qui t'aime.

Miss Paumée 26/09/2016 18:21

Merci ma tite maman. Vos mots de réconfort me réchauffe le cœur et puis c'est un orage. Après, il y a un arc-en-ciel qui viendra sûrement

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog